BALI

Le budget, les points positifs et négatifs, les sites immanquables à Bali. Retrouvez toutes les informations ici.

 

Bali, où l’« île des Dieux », depuis le temps que j’en rêvais.
Ses paysages verdoyants, une culture bien imprégnée, un mode de vie très différent.

 

Bali est une île parmi des milliers qui composent l’Indonésie. Elles sont volcaniques et sur chacune d’elles, les habitants parlent leur propre dialecte et c’est une des plus petites îles de l’archipel indonésien.

C’est la seule île indonésienne non musulmane et qui a repoussée depuis des décennies cette pression religieuse. Les habitants continuent de nos jours à porter leurs habits traditionnels, à prier, à être fidèle chaque jour à leurs dieux.

Nous sommes arrivés à Bali le 1er juin 2018. Nous avons voyagé avec la compagnie JetStar ce qui nous a pris 4h30 de vol depuis Cairns, en Australie. Dépaysement total dès la sortie de l’aéroport.

 

____________________

 

LES IMMANQUABLES À BALI

 

 

UBUD :

Nous avons choisi d’y passer notre première semaine. Nous avions réservé une sublime villa à étages (en plein milieu de Gianyar non loin du centre ville)

Ici règne une ambiance de bien être, avec une décoration très recherchée et très nature qui nous transporte dans une béatitude complète et dans un environnement totalement différent de ce que nous avons connu auparavant.

Le petit déjeuner traditionnel nous a été offert au premier réveil, c’était délicieux. Pudding de riz à la coco ou omelette balinaise, je pense que cela conviendra à tous les palets.

Riz et riz noir avec lait de coco, servi chaud ou tiède

 

On se met en route à pieds vers le WATER TEMPLE car c’est un des premiers sites que nous voyons en descendant à pieds de notre logement.

Attention, lorsque vous êtes piétons il n’y a pas de priorités! C’est la loi du plus fort, le premier qui s’imposera passera; que vous soyez piétons, en scooter ou en voiture. Nous, on ne l’oubliera pas de si tôt notre aventure pédestre parmi les scooters, on n’oubliera jamais non plus: TOUT LE MONDE klaxonne pour un oui ou pour un non. C’est un joli concerto de klaxon à Ubud.

Arrivés devant le temple après un petit déjeuner au Starbucks juste à côté, on est tout de suite immergés dans l’ambiance: nénuphars, carpes Koï, odeurs d’encens, et pourtant la ville est si occupée par le trafic routier…

 

 

____________________

 

 

Après avoir cherché un restaurant « warung » c’est à dire traditionnel, on aperçoit dans la rue un genre de temple, qui à vraiment l’air magnifique, bien décoré et tout fleuri. On monte alors les quelques marches d’escaliers, et là; on découvre un salon de massage DANS ce même temple. On se retrouve au beau milieu d’un jardin magnifique avec de nombreuses offrandes, des odeurs douces d’huiles et de crèmes, avec des personnes très souriantes.

Evidemment on ne peut que jeter un coup d’oeil sur le menu des soins proposés par l’établissement tous plus alléchants les uns que les autres.

Nous sommes au NUR SALON SPA et nous avons tous les deux choisis un soin d’une heure et demi avec massage entier du coprs, gommage, crème au yaourt, douche balinaise, et bain de pétales … Et tout ça pour 22€.

La vie ici n’est absolument pas chère. Nous y avons été habitués avec la Thaïlande mais pour le coup, c’est encore moins cher: comptez 16000 roupies indonésiennes pour 1 euro. Donc tout se divise par 16000, et ça va vite!

Les gens sont toujours souriants, très croyants, et reçoivent leurs invités avec plaisir et en les chouchoutant. On trouve beaucoup de spas, de salons de bien être, de bars et restaurants avec des décorations différentes. Du standard au haut de gamme rassurez-vous il y a de quoi faire selon les budgets et les goûts de chacun!

C’était un véritable moment de détente et de bonheur. Une heure et demi de paradis!

 

____________________

 

La semaine à Ubud se passe entre massages, visites de la MONKEY FOREST, marchés alimentaires et d’objets, et visites de quelques temples. On ne se lasse pas des petites ruelles qui ne paient pas de mine mais qui au bout du chemin vous font découvrir un paysage ou un lieu incroyablement beau.

 

____________________

 

TIRTA EMPUL:

Site des eaux sacrées. Ici les balinais s’y recueillent, prient, et s’y baignent pour être « lavé » spirituellement. C’est un endroit magnifique où il est interdit aux femmes de ne pas être couverte, mais rassurez-vous messieurs, vous n’allez pas y échapper. Car oui il est possible de se baigner vous aussi dans les eaux sacrées. Si vous avez votre propre sarong alors c’est parfait, sinon vous irez en louer un à l’entrée du temple pour pouvoir vous délecter de vos pêchés……

 

A l’entrée du temple, on vous propose un sarong pour environ 5000 Rupiah (si vous n’en n’avez pas) pour avoir le droit d’entrer dans le bassin. L’eau y est vraiment claire et propre, les sculptures y sont vraiment très belles (et toutes réalisées à la main).

Tirta Empul est un des sites incontournables lorsqu’on voyage à Bali.

 

____________________

 

BAMBOO VILLAGE:

Mais, c’est quoi? Et bien c’est un village « privé » et traditionnel. L’entrée est payante et vous devez être habillés convenablement (épaules et jambes couvertes), et il s’y trouvent des temples, des jardins, des maisons traditionnelles et des boutiques de tout et de rien.

On y voit des enfants jardinant devant les maisons et jouant avec quelques objets, ou encore les femmes tenir les petits bouis-bouis ou faire à manger.

Le village est situé dans la ville de Penglipuran, et pour notre part nous nous y sommes rendus avec des scooters, encore une fois loué à la journée.

C’est un village extrêmement fleuri et soigné. il y a donc plein de différences de couleurs selon les plantes qu’il y a de part et d’autre du village et c’est très joli à voir.



Si l’envie et le courage vous le permettent, vous pouvez manger des pattes de coq grillées et même des becs…

Nous avons goûté par respect, mais je pense que mes amies ne m’en voudront pas si je ne leur ai pas ramené leur petit sachet chacune.

 

____________________

 

TEGALLALANG:

Tegallalang c’est LE site pour aller voir les rizières! C’est très vert, très humide, mais aussi très joli.

Ce site est magnifique, verdoyant, très bien organisé, les rizières sont très jolies et symétriques, il fait beau… MAIS:
à chaque étage monté, nous devons faire une donation. Je n’aime pas ce mot car ce n’est pas vrai, en réalité nous sommes obligé de donner de l’argent, au minimum 5000 Rupiah. Alors oui ce n’est pas le montant qui me fait sortir de mes gonds, c’est que clairement si tu ne mets pas tes petits sous-sous dans la boîte, le « gardien » de l’étage te saute dessus et t’INTERDIT de passer en te barrant le chemin…

Pourquoi appeler ça « donations »? Pourquoi en plus de payer le parking (ou ce qui pourrait éventuellement avec de l’imagination ressembler à un parking) nous DEVONS PAYER les étages au sein même des rizières?

Bon ça c’était mon coup de gueule et ça ne m’arrive pas souvent de faire ressortir le négatif, mais je devais le dire…

Cela ne m’a pas empêché de boire un bon thé en plein milieu des rizières et de savourer cette belle journée ensoleillée.

 

____________________

 

BALI SWING:

Pour 30€ par personne nous avons accès à toutes les balançoires en hauteur, tous les nids d’oiseau géants pour prendre de belles photos à l’intérieur, un buffet à volonté typique, l’accès aux piscines et aux transats…

Nous réservons la veille en ligne sur le site internet pour être sûrs d’avoir un chauffeur afin de nous amenez et de nous raccompagner une fois la journée terminée.

L’idée étant de faire de jolis clichés dans les airs et de passer un bon moment de détente.

Je vous avoue qu’il a fallu que je cherche mon courage dans mes poches avant de me lancer, et qu’une fois sur la balançoire j’ai eu tellement peur de tomber que des larmes ont coulé de mes yeux… sans faire exprès…

Une fois toutes ces émotions, on se prend un bon apéritif et un bon plat en descendant dans le domaine de Bali Swing.

Après avoir pris un peu le soleil et refais deux ou trois plongeons dans le vide, il est temps pour nous d’aller rejoindre notre taxi pour rentrer à la maison…

 

____________________

 

JIMBARAN:

Endroit moins grouillant de foule et moins touristique peut-être. C’est le paradis des surfeurs.
Beaucoup plus calme et reposant, on croirait presque avoir quitté l’île.

Nous passerons la semaine dans un charmant hôtel familial. C’est très joli et fleuri, on croirait avoir changé complètement de destination alors que nous avons simplement changé de ville.

La plage de Jimbaran est très chouette. Il y a des sortes de guinguettes de plage et de restaurants avec vue sur la mer. Les prix sont toujours à des prix imbattables et su vous continuer sur la gauche le long de la plage, vous arriverez en suivant les rochers sur une petite crique. Si vous voulez être sûrs d’être tranquille ici, allez-y juste avant que la marée monte, comme cela personne ne pourra vous déranger 🙂

Sable blanc, eau turquoise, mer a bonne température, qu’est-ce qu’il vous faut de plus?

Image result for plage de jimbaran

 

____________________

 

ULUWATU: 

Nous sommes en route pour aller visiter un temple immense et connu. Nous avons prévu de s’y rendre en scooter en passant par des petites routes étroites afin de se perdre un peu pour explorer les environs de notre hôtel.
On pose les scooters quelques minutes et on tombe sur un « sunset point ».

Il n’est que le début d’après-midi et le concept du bar ne nous permet pas d’y rester.
Nous reviendrons peut-être pour un coucher de soleil…

Mais en réalité, le sunset point n’est pas réellement l’objet de notre visite car nous sommes à Uluwatu pour visiter un temple qui se situe au bord d’une falaise.

C’est tout simplement le : ULUWATU TEMPLE. Des singes y règnent en maîtres (attention de ne pas porter d’objets brillants ou de ne pas avoir de bouteilles d’eau dans la main si vous ne voulez pas vous faire embêter…)

Une fois arrivés dans l’enceinte du temple on constate effectivement que le site est immense et très impressionnant.

Il est très bien entretenu, et un genre de circuit-balade s’offre à nous. C’est parti pour dégainer les appareils photos.

Il y a un peu de vent car c’est tout de même au bord de l’eau, avis à ceux qui ont le vertige, ne vous penchez pas avec excès au dessus de la muraille…

 

KUTA:

ville de la fête et de tous les excès, où se trouvent même des boîtes de jour. Rendez-vous des australiens qui trinquent jusqu’au levé du jour.

 

Mais Kuta c’est aussi la plage et les vagues et l’endroit pour y déguster des fruits de mer.

 

 

SEMINYAK:

Lieu un peu plus « huppé » avec une superbe plage.

Image result for seminyak

 

 

AMED:

Ville côtière avec des vagues immenses, c’est le lieu fréquenté par les surfeurs. Paradis du snorkeleur, enfilez vos masques et tubas, c’est ici que ça se passe!

Image result for amed bali

 

 

____________________

 

OÙ BOIRE UN VERRE À BALI?

 

J’aurai envie de vous dire, partout! Les bars et les club ce n’est pas ce qu’il manque, surtout à Kuta. Mais j’ai bien quelques bars à vous conseiller absolument:

ROCK BAR BALI:

Si vous voulez avoir une superbe vue, en sirotant un délicieux cocktail, au soleil, au milieu des vagues et sur une falaise, c’est ici qu’il vous faut vous rendre!

Il se situe à un quart d’heure de notre hôtel. Nous sommes arrivés à 16h pour le coucher de soleil (oui j’ai anticipé parce que sinon c’est blindé de chez blindé et même réservé des jours à l’avance pour les meilleurs spots)

Alors on arrive dans une superbe et immense propriété, bien gardée je dois dire puisqu’il nous faut passer deux points de sécurité où les scooters et sacs sont fouillés (certainement référence aux attentats de Bali il y a quelques années en arrière…)

Les gardes sont armés, mais te font des grands sourire à la fois et c’est assez déconcertant mais, marrant!

Pour se rendre dans le bar qui est au-dessus de l’eau, on doit passer par l’hotel Ayana… Un sublime hôtel avec fontaines, piscines, jardins, boutiques de luxe, ET, le Rock Bar…

Voici le genre de paysage que vous aurez une fois arrivés dans l’enceinte de l’hôtel.

Pour se rendre au Rock Bar il faut, poser son gros sac à dos à la réception, et se rendre dans la file d’attente, dire à la bookeuse combien vous êtes et attendre son tour pour prendre l’ascenseur qui vous amènera au pieds du bar qui se trouve lui-même accroché à une falaise.

Une fois que vous êtes en bas, un serveur vous attend pour vous placer et vous donne généreusement une ombrelle voire même un parapluie car le soleil tape plus fort qu’il n’y paraît…

 

WARUNG D’UBUD (JLN MONKEY FOREST)

Si vous voulez boire un délicieux mojito façon balinaise cet endroit est fait pour vous. La menthe est hachée, est le rhum est remplacé par de l’Arak. C’est un alcool qui vient de la noix de coco et honnêtement, en plus du goût délicieux de ce cocktail, le lieu y est superbe. Il y a un temple dans l’enceinte du warung avec des décorations religieuses, des fontaines, des carpes… Je recommande +++

 

LE BAR DE KARSA SPA:

À défaut de ne pas avoir pu se faire masser dans cet endroit tout droit venu du paradis car complet pendant des semaines, nous y avons bu un sublime cocktail.


Comme toujours, les cocktails ne sont pas chers et délicieux, et vous sirotez ce dernier dans un cadre superbe.

 

____________________

 

OÙ MANGER À BALI?

 

UMAH PIZZA:

Laissez-moi parler à présent aux fans et vénérateurs de PIZZAS! Oui, vous m’avez bien compris. Je détiens l’adresse de pizza délicieuses et au feu de bois (et bien-sûr pas chères du tout) sur Bali.

C’est à Ubud. Le nom est UMAH PIZZA. Pour 19€ à quatre avec un plat, 4 cocktails et 8 pizzas, nous avons eu nos estomac REMPLIS… C’était super bon et très diversifié, il y a trois taille de pizza, petite moyenne et grande. En dessert j’ai pris ma petite pizza Oreo et c’était une tuerie!

Comme c’est au feu de bois et que les cuistos vous préparent tout à la minute et que ce sont de bons produits vous en avez doublement pour votre argent.

C’était une super découverte et on a passé un super bon moment. Une bonne ambiance style brasserie chaleureuse régnait ce soir-là et il y avait énormément de monde.

BABYKOOLI:

Rendez-vous dans un restaurant spécialisé dans le BABYKOOLI, c’est la spécialité balinaise au barbecue. Un porc grillé pendant des heures, je n’y ai pas goûté, mais il paraît que c’est délicieux!

 

____________________

 

COMMENT SE DEPLACER À BALI?

 

Pour les déplacements à Bali, vous serez obligés de louer des scooters. Oubliez les prios à droite et les prios tout court. Mais malgré tout, ça vous mélange à la population et c’est pas plus mal!
On s’est mis aux couleurs locales dès le deuxième jour; on a loué des scooters (environ 5€ la journée).
Il faut tout de même faire attention, le code de la route (si toutefois il en existe un) n’est pas comme chez nous. Et si vous êtes piétons, faites attention!

« Vous voulez un casque? Hum, d’accord, pourquoi pas. »

 

____________________

 

BILAN:

Je pensais retourner à Bali dès les premiers jours de mon arrivée, car évidemment en deux semaines on a pas le temps de tout explorer. Mais, le côté trop touristique (qui les dévastera forcément tôt ou tard) un peu « je mets ma vie entre parenthèse pour gagner trois pécos», m’a un peu déroutée…

Énormément de surprises au niveau des animations (super orientées touristiques) car de toute manière à part leurs combats de coqs illégaux, il n’y a que le tourisme qui rapporte.
TOUT je dis bien tout est mis en œuvre pour le tourisme. Ils vivent mangent et boivent tourisme. Ce qui, pour ma part, « gâche » ou du moins démystifie le contexte…

Bien évidemment cela n’empêche pas de profiter de tous les sites religieux ou de contempler de magnifiques couchers de soleil de part et d’autres de l’île.

Offrandes au bord de l’eau à Tirta Empul, temple des eaux sacrées

Tous les jours les indonésiens déposent des offrandes devant chez eux ou dans leurs propres petits temples familiaux (en général dans leur jardin) ils fabriquent eux-mêmes leurs offrandes pour leurs Dieux. Mais elles ne sont pas seulement déposées devant chez eux, elle le sont également devant les boutiques, devant les temples, sur les fenêtres, dans des cafés… Ce sont des offrandes composées de fleurs, d’encens… fabriquées à la main avec une petite feuille de palmier.

 

 

LES + SELON MOI

Paysages à tomber
Totalement dépaysant de presque tout ce que j’ai pu voir auparavant
Des couleurs de partout car très fleuri et décoré
Culture différente, fêtes religieuses sublimes et fleuries
Ca sent très bon dans les rues (pas toutes) grâce aux fleurs et à l’encens
C’est une des seules îles indonésiennes qui s’est préservée et protégée seule depuis des milliers d’année
Nous pouvons faire absolument toutes les activités: mer, montagne, randonnées, massages…

 

LES SELON MOI

Bali est très sale, ils ne se soucient guère de l’environnement, c’est un pays beaucoup trop pauvre pour penser à cela
Maltraitance animale et chiens errants de partout
Donations forcées dans certains sites
Pollution hors norme et bruit

 

BUDGET:

Difficile de vous aider car il y a de tout et pour tout le monde, tous les goûts et à tous les prix!

Compter votre billet d’avion aller-retour, 480 dollars australiens pour nous en low coast soit 305€ aller-retour. 
Location de scooters à 5€ la journée ou moins si vous ramener à la semaine et que vous arrivez à bien négocier un prix déjà très abordable. Rajoutez à cela l’essence, environ 50 cts par litre.
Rajoutez votre hébergement.
Quelques roupies indonésiennes pour avoir le droit d’entrer dans certains sites et de les visiter.
Comptez environ 1.50€ le pain au chocolat et 1€ la baguette de pain à titre d’exemple.
Vous pourrez dépenser une vingtaine d’euros pour un plat, un dessert et un cocktail.

 

Ce que j’espère le plus, c’est qu’il ne perdrons pas leur sourire et leur douceur… Un vrai régal pour nous Européens.

 

à bientôt peut-être

 

 

 

 

3 commentaires sur “BALI

  1. Coucou les jeunes,

    Vous avez dû passer de superbes moments dans cette ile qui a l ‘air merveilleux en compagnie de maman et Rémi.
    Nous vous envoyons mille bisous.
    Papoune et mamoune

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.