Étape 7: Côte Est (du Nord vers le Sud)

Nous poursuivons notre route puisque nous quittons la ferme Ballantyne’s Strawberries après y avoir (re) passé 3 semaines en rentrant de Bali. 

Ce n’était pas de tout repos, c’est pour qu’on on s’apprête maintenant à profiter avec un grand P majuscule, souligné, et gras. 

C’est parti pour la Côte Est (là où se concentre la majeure partie des choses à faire et à voir en Australie)

On descend direction le sud! Notre chemin va commencer à Mackay et s’arrêtera là où tout à commencé c’est à dire à Melbourne. C’est là que nous vendrons notre van et que nous avons pris un billet retour pour la France. 

 

ROCKHAMPTON:

C’est notre premier arrêt, où après avoir dîner la même chose que tous les soirs ou presque … nous décidons d’aller au cinéma à 300m de là. Ce fut un bon moment mais soyons clair, pas grand chose à faire à Rockhampton (sauf se rendre à la limite du Tropic du Capricone)

Nous passons la nuit dans un genre de parking aménagé mais uniquement autorisé pour les self-contained.m (ce qui n’est pas notre cas). 

6:30am, réveil par un ranger (pour la première fois) qui nous dit gentiment de partir car nous ne sommes pas censé être ici. Ouf, pas de contravention…

On s’en va donc plus loin au centre commercial déjà ouvert de bon matin pour se prendre un café et regarder notre itinéraire grâce à la wifi gratuite. 

 

AGNES WATER et la ville de 1770 ( pu seventeen seventy). 

Nuit dans un camping tenu par des rangers pour 9,20$/ pers, coucher de soleil sublime au bord de l’eau et gros fou rire pendant la douche super froide à l’extérieur (tout à fait habitués, c’est ça le pire)

Nous visitons les villes le lendemain, arrêt dans un petit restaurant magnifique (Get Away 1770) et nous faisons la connaissance d’une cinquantaine de kangourous sur les routes d’Agnes Water avec pour la majorité d’entre eux des petits bébés dans leur poche. Très bon moment ici. 

 

 

RAINBOW BEACH:

où nous dormons gratuitement au bord de la plage (toilettes et douches à disposition et nous sommes les seuls backpackers)

Lendemain matin, réveillés par un SUBLIME levé de soleil à 6:23 du matin… Après de nombreuses photos aux couleurs magnifiques, le café et le petit déjeuner suivirent. C’est ce qu’on appelle se réveiller de très bonne humeur. 

À 8:30 nous étions attendu quelques mètres plus haut pour partir sur FRASER ISLAND. 

 

FRASER ISLAND:

C’est parti pour une journée sur la plus grande île de sable au monde. Dingos, baleines, oiseaux en tout genre, lac d’eau douce, criques claires comme du cristal, forêts, nous avons eu droit à tout. 

Même si une journée était trop courte, nous en avons vu de toutes les couleurs. Faute de temps (car une autre destination nous attendait au départ de Sydney) nous n’avons pas loué nous-même notre 4×4 pour partir à l’aventure plusieurs jours; mais nous voulions se rendre absolument sur cette merveille de la nature (classée au patrimoine de l’Unesco).

Du à des activités volcaniques il y a des millions d’années, les courants ont largué leur sable sur un obstacle dans les fonds marins formant ainsi l’île de Fraser. 

Fraser est le nom donné à cette île car quand les européens la découvrent il décident d’y rester et de l’explorer. Malheureusement ils tombent sur une tribu d’aborigènes qui firent d’eux des esclaves. 

Elisabeth Fraser est une des seules à pouvoir s’échapper des griffes de la tribu aborigène. Cette île est appelée comme elle pour rendre hommage à son histoire. 

De retour à rainbow beach, nous décidons de passer une deuxième nuit au même endroit que la veille. Malheureusement un ranger nous réveille à 22h30 en nous demandant de partir. 

Nous remontons donc la ville avec notre petit Hubert, et devinez quoi? 

Nous nous ENSABLONS. Eh oui, nous n’avions pas vu tout le sable sur le « camping » où nous avions déménagé. 

Bon c’était un peu de ma faute puisque j’ai dis « aller ça passe » alors que non non non. (Ne jamais m’écouter)

Le van est totalement enfoncé dans le sable et à force de vouloir faire des marches avant et marches arrière, les pneus ont creusé… après avoir sorti des assiettes pour déblayer les pneus (j’adore ma vie), on abandonne et on se couche… 

Pas de panique! Nous sommes en Australie et ici tout le monde est bienveillant et aime aider les autres. 

Au petit matin nous faisons signe aux 4×4 passant sur notre route et en 10mn Josh et sa bande d’amis nous ont clairement sorti de la m**** dans laquelle on s’était fourré! Cheers 🙏🏼 

Notre ressenti sur Rainbow Beach: sublime, mon dieu si on pouvait y retourner juste pour les couleurs, les paysages… tout était superbe. 

Notre ressenti sur Fraser Island: beaucoup trop court pour nous mais pas déçu d’avoir eu un show d’une baleine et d’avoir vu pas moins de trois dingos, de s’être baigné dans le lac d’eau douce MacKenzie et d’avoir vu des paysages de rêve sur cette île issue d’activités volcaniques UNIQUE au monde. 

 

NOOSA NATIONAL PARK:

On trouve une place tout de suite à l’entrée du parc (parking gratuit) et c’est parti pour une petite balade dans les montagnes au bord des plages toutes plus sublimes les unes que les autres. 

Vous pouvez choisir les sentiers de votre choix en fonction de la durée et de ce que vous voulez voir, tout est affiché sur les panneaux à l’entrée. Et bien évidemment c’est gratuit. 

Après avoir pris plein de photos et en avoir pris plein les yeux, on décide d’aller casser la croûte dans un restau de la ville histoire de s’imprégner de l’ambiance cool/chic qui règne ici. Nous avons passé un bon moment aujourd’hui, mais nous avons encore de la route à faire. 

Notre ressenti sur Noosa : superbes plages et sentiers bien aménagés, parfois un peu sportifs mais la vue en vaut le détour. Nous n’avons pas ressenti que c’était le petit st tropez de la côte comme elle est décrite et parfois critiquée. 

 

BRISBANE:

Où nous allons passer trois jours! Nous nous rendons à pieds dans le centre après avoir garé le van dans une rue sûre et gratuite à West End le long de la rivière (mais interdite de minuit à 6h ce qui nous empêche de dormir ici).Nous reviendrons plus tard chercher Hubert, en attendant : direction le CBD qui est à environ une bonne demi heure à pieds. Ceci dit c’est le meilleur moyen d’explorer la ville. Après avoir mangé en terrace un bon plat mexicain de chez Guzman y Gomez, on se rend au lagon artificiel du centre pour se prendre une douche, gratuite bien sûr. C’est tout content qu’on peut de nouveau  continuer notre aventure pédestre. 

Un peu de shopping, un bon mocha, et un joli coucher de soleil plus tard, nous décidons de nous rendre à EATS STREET. 

On rejoins donc Hubert et c’est parti pour la fameuse rue de la bouffe! J’ai tellement hâteeeeeee! 

C’est à quelque minutes du centre en voiture et clairement tout est organisé merveilleusement bien! C’est comme un village, avec pleins de containers maritimes avec mille et uns stands de nourriture. 

Le parking est gratuit mais l’entrée coûte environ 3$/personne. 

Je choisis une sorte de tacos amélioré avec de l’agneau de la sauce, des légumes, des oignons, une galette… délicieux. Mon chéri opte pour une sublime pizza hongroise et on craque tous les deux en dessert pour une pizza Mozzatella, avec du chamallow grillé pour imiter la mozza et du Nutella en nappage… (mais c’est pas tout j’ai aussi pris 3 donuts caramel et peanut butter shhhhut…)

C’était une super découverte, un mélange de culture et de saveurs! 

Maintenant on rentre se garer (et passer la nuit) à JULIA STREET, rue gratuite, sans histoire de 1P où 2P, c’est parfait. On se fait discret. 

Le lendemain matin nous avons tout un programme avant de rejoindre notre hôtel pour cette deuxième nuit ici à Brisbane. 

Après un furtif petit déjeuner vers 9:30 avec Hubert, on s’en va à pieds en direction du centre, en laissant Hubert ici jusqu’au lendemain. 

Ce soir notre hôtel nous attends et c’est au MÉRITON SUITES que nous avions réservé une nuit. 

Après avoir arpenté les rues de Brisbane toute la journée, pris des photos, traversé le Story Bridge à pieds et avoir marché sur les berges à Kangaroo Point le long de la rivière, nous découvrons un puissant bien être, et le « bon vivre » de la ville nous envahi. 

Une fois que nous avons procédé au checking de notre chambre vers 13:00 et profité de la piscine de l’hôtel, nous sortons pour se rendre à Chinatown qui est assez décevant car tout petit. On est donc parti acheter de quoi se faire un festin le soir pour utiliser notre kitchenette. 

Quel bien fou de se reposer dans un lit confortable et deux fois plus grand que le notre. 

Le lendemain, troisième et dernier jour à Brisbane, on quitte l’hôtel et on regagne Hubert à pieds (on aura bien marché ces jours-ci) et on se rend au Mont Cout-Tha pour observer tout le CBD d’en haut. C’est magnifique. On picnic le midi sur place avant de reprendre notre route vers de nouveaux horizons. 

Notre ressenti sur Brisbane : un délicieux air de joie et et de bien être règne dans cette ville (comme partout en Australie mais particulièrement décuplé ici). Nous avons eu un temps magnifique ce que nous avons apprécié. Tout était bien organisé en parti grâce à mon chéri qui est un pro pour ça. Tout est arboré, vert, pleins d’installations gratuites à disposition (du barbecue, aux tables de ping-pong, en passant par les murs d’escalades gratuits en plein air)… On a adoré de A à Z. 

 

GOLD COAST:

On nous a souvent bassiné avec cette ville car trop artificielle, huppée, tout sauf charmante… mais pour le coup on a beaucoup aimé. Alors c’est vrai que dernière une plage magnifique se dressent mille et uns buildings, on ne comprends pas au début, mais on se sent bien dans la ville. 

On est arrivés en milieu d’après-midi, on est allés tremper nos pieds l’eau, pris des sublimes photos et on a même pris la voiture vers 16:00 pour aller dans un village outlet pour faire une de mes activités préférées: le shopping. 

Bon pas trop non plus car on a pas envie de payer la blinde de supplément pour notre retour en France pour les bagages 🙂 

Une fois notre virée terminée, on revient pour tenter de dormir dans des aires de repos de la ville, où même des petits parking un peu excentrés mais partout règnent des panneaux NO CAMPING. Autant dire que quand il y a des inscriptions te prévenant de ne PAS faire ce que tu t’apprêtes à faire, écoute sagement ces panneaux. 

Quand décidément on fouille les recoins de la ville (même ceux indiqués sur les forums où internet sont faux et désormais interdits), on se rend sur notre meilleur ami booking.com et on réserve un hôtel (THE ISLANDER) si je ne me trompe pas. 

Une superbe chambre avec deux grands lits doubles, une télé géante, un balcon et la vue sur le CBD… pour seulement 110$ la nuit (avec petit déjeuner inclus de très haute qualité)

On dort superbement bien, on regarde même le Hobbit (vous comprendrez vite pourquoi) dans le même lit, et on s’endort chacun dans le sien. 

Quelle nuit de confort et d’extase… 

Direction le petit déjeuner où on a le droit à un jus, une boisson chaude, un plat et un side. C’est donc du salé et ça change un peu le matin! 

On reprend la route après toutes ces émotions 🙂 

 

 

BYRON BAY:

On se gare au Captain Cook lookout (pas donné) pour entamer notre marche d’1:30-2:00 jusqu’au phare et pour voir EAST END (le point de l’Australie le plus à l’est). 

C’est magnifique, l’eau est turquoise, les falaises sont vertigineuses, le temps est splendide, la marche nous fait passer aussi bien sur du béton que du sable que dans une forêt. Pas excessivement de monde ce qui fait que nous apprécions d’autant plus cette randonnée. 

Quelques photos et selfies plus tard, on repart tous contents. 

On rachète aussi un pneu (de secours) qu’on avait crevé à côté de notre travail à Camerons Pocket près de Mackay. 

Pour 40$ cash le gars nous sort la roue approprié et nous la remplace. Cheers! Ça c’est fait. 

On continue la route et on dodo le soir derrière une station service d’autoroute prévue à cet effet et pas aussi horrible que ce qu’on peut imaginer! On dort même très bien (je ne me rappelle plus du nom mais en cherchant sur le net on trouve tout ce dont on a besoin) 

Pour 4$ par personne vous pouvez vous doucher dans la station mais vu la gueule des trucs on a préféré attendre de trouver mieux (et gratuit) car on sait qu’en se déplaçant on trouvera. 

 

COFFS HARBOUR:

On arrive sur la plage et on se baigne (même en plein hiver oui) on y passe un petit quart d’heure et après avoir mis la tete sous l’eau une dizaine de fois et pris une bonne vague pour rentrer sur la rive comme mon papa m’a appris, on se prend une douche gratuite et extérieure. Avec les toilettes publiques à côté. Ensuite on picnic et on se rend au centre commercial pour se prendre un bon latte bien chaud et profiter de la wifi pour organiser notamment la suite de notre voyage.

Image result for coffs harbour beach

Je rappelle que notre objectif est d’atteindre Sydney en deux semaines car nous avions à un vol prévu et parce que nous avons quitté le travail une semaine plus tard que ce qu’on le pensais au départ. Ce qui ne nous a pas déplu 🙂

Il est bien évidemment logique qu’on aurait pu s’attarder un peu plus sur nos étapes, mais cela nous suffisait. 

 

 

PORT MACQUARIE:

Il paraît que c’est la plus grosse concentration de koalas de toute la côte et qu’il y en a même qui traînent en ville. 

Bon, je vous avoue qu’en 3h passées là-bas on en a vu au total : zéro!

On a profité de la beauté de cette charmante petite ville, du soleil, et de ses douches gratuite intérieures, mais froides, collées à un café (au seul café de la plage d’ailleurs) où il y a aussi des toilettes publiques. 

On marche un peu, on prends des photos, et on repart, il n’y a pas grand chose à faire ici de toute manière. 

 

STOCKTON BEACH:
pour accéder aux Sand Dunes. 

En effet plusieurs dunes de sables se sont dressées au grès du vent et elles seraient accessibles vers cette plage. 

Bon, soit on s’y est très mal pris, soit c’était très mal indiqué mais on a jamais trouvé l’accès au pieds des dunes. On a donc décidé à la place d’aller se boire une petite boisson fraîche sur la plage et de commencer à s’activer pour manger ce midi. Macdo pour mon cher et tendre et maïs pour moi. Quand enfin on trouve l’accès aux fameuses dunes en milieu d’après-midi on peut lire sur les panneaux à l’entrée « 4WD ONLY » donc nous, en van, nous ne sommes pas autorisés (et clairement on a pas envie de se retrouve ensablé à nouveau)… petite perte d’énergie aujourd’hui mais ce n’est pas grave. On trouve une douche près de notre plage de tout à l’heure à l’extérieur où on se douche en maillot de bain. Toujours à côté de toilettes publiques. Ça remet les idées en place l’eau glacée, je vous le dit. 

On dort cette nuit à Richmond non loin des Blue Mountains car c’est notre étape de demain. On trouve un parking prévu à cet effet sans payer car on ne savait pas et la barrière était ouverte! On achète un délicieux filet de poulet et on faire revenir des oignons, on fait des pâtes et on ajoute une délicieuse sauce coco-curry rouge. 

Comme d’habitude on se fait discret, on s’endort rapidement pour prendre des forces pour demain. 

 

 

BLUE MOUNTAINS:

Au petit matin on se réveille à 6:30 tout doucement on se fait un bon café avec deux barres de céréales et du jus d’orange. On est prêts pour aller à la montagne! Après une heure et demi de route on arrive aux fameuses BLUE MOUNTAINS et on se gare directement au lookout des Three Sisters. 

La vue est magnifique, la montagne se réveille, la brume est encore un peu là et il n’y a presque personne. On est ravis. Quelques perroquets sont là et nous chantent des chansons, on enfile nos doudounes et on arpente les sentiers pour profiter de tous les angles de paysages possibles.

Après trois heures passées ici et plusieurs lookout photographiés, on reprend la voiture direction SYDNEY!

 

 

SYDNEY:

En deux heures de route en partant des Blue Mountains, on se rend dans notre Airbnb à seulement 80$ la nuit pour poser nos affaires et commencer à visiter la ville. Il est midi et on a faim. On part donc en direction de China Town (on adore la bouffe asiatique c’est pas un secret)

Tout se fait très facilement à pieds. Le Airbnb est situé dans le quartier de Redfern et pour rejoindre China Town on a mis 10 mn à pieds. Une fois avoir trouvé LE restau Coréen qui nous semble parfait on s’y installe. C’est un restaurant où il est incrusté dans chaque table un barbecue que les serveurs vous allume. Chacun commande sa viande, et c’est servi avec des accompagnements variés. On se régale et on trouve le principe génial! 

Une fois le ventre plein on se balade dans le quartier très animé d’ailleurs. On fait les magasins et on se rend au Queen Victoria Building qui est un chef d’œuvre, je ne vois pas d’autres mots. Boutiques, cafés s’étendent sur 5 étages. C’est magnifique. 

Direction maintenant le Queen Victoria Building. C’est tout simplement 200 boutiques sur 5 étages.
Look rétro, ambiance arcade ou halles, c’est magnifique.
Une fois entrés on ne veut plus sortir: prendre le thé, manger une sucrerie, faire du shopping, se promener…

Ensuite on part à Hyde Park qui est à 5 mn à pieds pour se rendre jusqu’à la fontaine.

C’est superbe, et après cette journée qui n’est pas de tout repos on a juste envie de rentrer au Airbnb pour profiter du spa et de la piscine de la résidence. Il est 18:00 et après avoir lancé une machine on enfile nos maillots de bain. On passe une heure dans le joli jacuzzi et après s’être séchés dans le sauna il est temps de passer à l’apéro. 

Nos hôtes sont partis à un concert, on décide donc d’aller chercher à manger à Dominos à 5 minutes à pieds. 

Le soir on poursuit le Hobbit car c’est une trilogie. Alors personnellement j’étais très réticence voire même je n’avais pas envie de regarder cette daube fantastique, mais au final j’adore, c’est génialement bien fait et bien pensé! Voilà voilà 🙂 

Le lendemain, petit déjeuner à l’australienne avec nos hôtes, eggs and bacon avec tartines de confitures et cafés. 

On reprend notre Hubert qu’on avait laissé dans la rue du Airbnb car c’est gratuit le week-end et on gare le van à Bondi Junction, coin de la ville où selon les rues il n’y a pas de condition de stationnement. S’il n’y a pas de panneaux, c’est bon! 

On charge deux cartes Opal qui sont des supports de transports de la ville de Sydney (et qui permettent aussi de prendre le petit train qui se balade dans les Blue Mountains) qui sont elles-mêmes gratuites. 

De Bondi Junction on revient dans le CBD à la station Central et on procède au checking de notre hôtel pour la nuit. On a choisi le Radisson Blu et pas au hasard. C’est un 5* et on a dit qu’on était là pour se faire plaisir! 

On pose les affaires et on se rends au quartier de The Rocks où va commencer notre petite balade de deux heures en commençant par The Rocks et le Harbour Bridge et qui se terminera vers l’opéra. 

J’ai personnellement adoré le quartier des Rocks qui est le plus ancien quartier de Sydney donc on parle des années 1840 voire même un peu avant. 

On se rend au plus vieux pub de Sydney, on passe sous le Harbour Bridge, on remonte la colline pour avoir une vue d’ensemble de la baie de Sydney, on va s’acheter des glaces pour la route et on arrive enfin à l’opéra où il est l’heure de prendre un petit apéro.

Une table se libère et nous sommes entre l’opéra sur notre droite et le Harbour bridge sur notre gauche. Cliché parfait, cocktails sublimes. On est heureux. 

Après tout ça on fait le tour de l’opéra (on entre pas dedans car pour le visiter les visites guidées commencent à 168$/personne) l’extérieur nous suffira amplement. 

Retour à l’hôtel où on enfile encore une fois les maillots de bain pour aller faire un tour dans le jacuzzi et la piscine de l’hôtel. 

C’est un hôtel sublime où on passe une fois de plus une bonne nuit. Il y a un late checkout (midi) ce qui nous permet de descendre au petit déjeuner à 10:00. C’est un magnifique buffet à volonté avec tout ce dont vous avez besoin, saumon fumé nature ou aux herbes, œufs de toutes sortes, saucisses, beignets salés, donuts, Nutella, céréales de toutes marques, salades, cakes, croissants, jus d’orange pressé… un des meilleurs buffets que j’ai vu depuis que je voyage étant toute jeune. 

Je m’attarde sur ces détails car nos petits déjeuners (comme tous nos repas en Australie) sont très légers et simples…

C’est notre dernier jour à Sydney et c’est une autre balade de Coogee Beach à Bondi Beach que nous avions prévu de faire aujourd’hui. 

En premier lieu il nous faut récupérer Hubert à Bondi Junction, avec les transports en commun. 

Une fois fait, on part à Coogee Beach pour se garer tranquillement et ainsi profiter des paysages qu’offre cette balade d’une moyenne de 3h (ça c’est si on fait vraiment le touriste à se baigner de partout et à prendre 300 photos…) 

Cette une superbe balade connue des sportifs notamment des joggers et des marcheurs. On passe près de sublimes criques, à travers un cimetière donnant sur l’océan, puis on continue notre marche jusqu’à la célèbre Bondi Beach où on prends la Icebergs Pool en photo avant de se tremper les pieds dans l’eau. 

Surfers et nageurs (courageux) sont au rendez-vous. 

On se prend une bonne glace de chez Ben & Jerry’s (trop fans) et on prend un bus en sens inverse pour rejoindre Hubert qui nous a attendu sagement. 

Ce soir on va dormir dans une petite rue de Rose Bay (quartier de Sydney) où on n’avait pas le droit, donc silence oblige. Dernier épisode du Hobbit dans le van hihi. A vingt minutes d’ici se situe l’aéroport de Sydney. Pour chercher où dormir en ville il faut s’excentrer un peu du centre et chercher les rues résidentielles mais pas trop, avec aucun panneaux de stationnement. On a mangé dans un restau qui s’appelle « Charcoal Chicken » qui propose de tout et de qualité. 

Dodo et réveil à 6h30 le lendemain pour de nouvelles aventures en Nouvelle Zélande! 

On avait réservé il y a deux mois de ça le parking de l’aéroport le moins cher qui se nomme Ému Blu. Pour 10j de stationnement cela nous aura coûte 150$.

 

À bientôt pour de nouvelles aventures les amis. 

 

Un petit commentaire ça fait toujours plaisir….